Vous êtes ici : Accueil » Prix Lettres Frontière » 24e Sélection » Marcher droit, tourner en rond

Marcher droit, tourner en rond (Auvergne-Rhône-Alpes)

Le livre

Un roman où l’on rentre tout de suite dans le vif du sujet, sans préambule et c’est agréable. Une construction sans respiration, c’est haletant et jouissif. Le narrateur décrit, dans ce long monologue, avec précisions le syndrome d’Asperger, mais évoque et revendique également la vérité, la transparence et l’intégrité. Il est passionné par la logique, le scrabble et les catastrophes aériennes. A travers les yeux faussement naïfs du narrateur (comme le Candide de Voltaire), l’auteur pose un regard juste et dénonce une société dont les rapports humains sont fondés sur les compromissions, l’hypocrisie, la haine, le mensonge où l’indifférence.

 

L’auteur

Emmanuel Venet est psychiatre à l’hôpital du Vinatier depuis 1989.Il vit à Lyon. Il a publié plusieurs écrits professionnels et plusieurs romans dont son premier, Portrait de fleuve, publié chez Gallimard en 1991.

 

 

Éléments de bibliographie

  • Portrait de fl euve
    Gallimard, 1991
  • Précis de médecine imaginaire
    Verdier, 2005
  • Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud
    Verdier, 2006
  • Rien
    Verdier, 2013
  • Marcher droit, tourner en rond
    Verdier, 2016
  • Plaise au tribunal
    La Fosse aux ours, 2017

 

Je ne comprendrai jamais pourquoi, lors des cérémonies de funérailles, on essaie de nous faire croire qu’il y a une vie après la mort et que le défunt n’avait, de son vivant, que des qualités. Si un dieu de miséricorde existait, on se demande bien au nom de quel caprice il nous ferait patienter plusieurs décennies dans cette vallées de larmes avant de nous octroyer la vie éternelle; et si les humains se conduisaient aussi vertueusement qu’on le dit après coup, l’humanité ne connaîtrait ni les guerres ni les injustices qui déchirent les âmes sensibles.